Comment devenir fleuriste : le métier et les formations

Métier magnifique pour qui aime le contact humain, la nature l’art et la création mais qui comporte aussi certaines réalités à ne pas méconnaître : tout savoir sur les avantages et les inconvénients de la profession avant de devenir fleuriste.

A la fois commerçant et artiste à sa manière, le fleuriste exerce son savoir-faire tout au long de l’année et est sollicité dans toutes les circonstances de la vie. La fleur fait rêver et ce métier de service attire de nombreux candidats, d’autant qu’il est accessible à tous. Mais au-delà du côté artistique et commercial qui retient l’attention au premier abord, il comporte des exigences non négligeables.

Le métier de fleuriste

Le fleuriste s’approvisionne auprès de producteurs en gros et d’horticulteurs et la première de ses responsabilités consiste à assurer le soin des fleurs, plantes et arbustes. Pour leur conserver leur vigueur et leur aspect attrayant, il doit régulièrement enlever les tiges et les fleurs fanées, les arroser et combattre tout parasite susceptible de les détériorer. Il se charge également de la mise en pot en leur donnant la meilleure présentation possible pour attirer le regard de la clientèle.

Dans le cadre de sa relation avec les clients, le fleuriste ne se contente pas de vendre : il conseille aussi. Il doit donc avoir une bonne connaissance des végétaux de façon à indiquer à l’acheteur les soins à leur apporter et la meilleure façon de les conserver. Il les aide également à choisir des plantes en fonction du milieu dans lequel elles seront conservées.

Ce volet commercial mis à part, le fleuriste a d’autres occupations qui revêtent également leur importance. Il assure le rangement et le nettoyage du point de vente ; il gère les stocks, ce qui n’est pas une mince affaire car il s’agit de produits périssables qui se stockent en chambre froide.

Les qualités nécessaires à l’exercice de la profession

1) La connaissance des produits

Il ne s’agit pas là d’une qualité intrinsèque mais d’un savoir qui s’acquiert. Pour prendre soin des végétaux et conseiller utilement la clientèle, il faut connaître les diverses variétés, leur origine, leur constitution et leur rythme biologique.

2) L’endurance physique

Bien que plutôt féminin, le métier de fleuriste requiert une bonne résistance ; les journées débutent tôt avec l’approvisionnement et finissent tard par le rangement, le nettoyage et la gestion des stocks. En outre c’est une profession qui s’exerce debout, dans le froid et l’humidité et qui nécessite une certaine force pour manier arrosoirs, seaux et pots de fleurs. Le contact avec la terre, l’eau et les épines met les mains à rude épreuve.

3) La créativité

Tout l’art des compositions florales réside dans l’assemblage des couleurs et des variétés. Le fleuriste ajoute sa touche artistique aux tendances du moment et doit savoir confectionner le bouquet adapté à chaque circonstance.

4) Le sens de la gestion

Pour le fleuriste indépendant, il est indispensable d’être bon gestionnaire pour prévoir la demande, effectuer les commandes et tenir la comptabilité.

La formation de fleuriste

Aucun diplôme n’est exigé pour devenir fleuriste mais il est tout de même impératif d’avoir une bonne formation. Il existe divers diplômes conduisant à l’exercice de cette profession.

1) CAP fleuriste

Comme tout Certificat d’Aptitude Professionnel, le CAP fleuriste il se prépare en deux ans après la 3ème (en un an dans certains cas), en formation initiale ou par la voie du cap fleuriste en alternance. Il permet d’entrer directement dans la vie active ou peut être suivi d’un autre diplôme.

2) BP fleuriste

Suite logique du CAP fleuriste, le BP fleuriste se prépare lui aussi en deux ans. Outre l’approfondissement des connaissances, il enseigne les notions de gestion nécessaires à l’ouverture de sa propre boutique de fleuriste. Il peut également permettre la préparation du Brevet de Maîtrise, utile pour monter sa propre affaire grâce aux notions de gestion contenues dans son enseignement ou du Brevet Technique de Maîtrise ouvrant la participation au concours du meilleur ouvrier de France.

Les formations de fleuriste classiques :

Formation Fleuriste pour Adulte

fleuristes adultes
Vous vous découvrez une passion tardive pour le métier de fleuriste ou les hasards de la vie ne vous ont pas permis de suivre le cursus "normal" pour y accéder? Il n'est pas trop tard puisqu'il existe des possibiliés de formation fleuriste pour adultes.[...]

CAP Fleuriste en Alternance

Comment préparer un diplôme dans un domaine où la formation pratique sur le terrain est extrêmement importante : tout sur le CAP fleuriste en alternance.[...]

CAP Fleuriste

Tout savoir sur le diplôme qui vous mettra le pied à l'étrier si vous êtes attiré par le domaine de la composition florale : le CAP fleuriste.[...]

BP Fleuriste en Alternance

Se constituer une expérience professionnelle en occupant un poste à part entière tout en améliorant ses connaissances théoriques : tels sont les avantages de la formation BP fleuriste en alternance.[...]

BP Fleuriste

bp fleuriste
Pour parfaire vos connaissances dans la profession et vous initier à de nouvelles techniques florales, la suite logique du CAP ne peut être que le BP fleuriste.[...]

Les formations alternatives :

BTSA Technico commercial Jardin Et Vegetaux

Grâce à sa double compétence, le technico-commercial maîtrise tout autant les composantes d'un produit que les techniques de vente ; pour les passionnés d'horticulture, le BTSA technico-commercial jardin et végétaux conduit vers des débouchés très intéressants.[...]

BTSA Productions Horticoles

formation bsta productions horticoles
Produire, récolter, commercialiser : toutes ces étapes de la filière horticole n'ont aucun secret pour le technicien titulaire du BTSA productions horticoles.[...]

Bac Pro Productions Horticoles Spécialité Productions Florales

formation productions horticoles
La passion des fleurs ne conduit pas uniquement au métier de fleuriste : avant de les vendre il faut d'abord les produire ; si vous souhaitez suivre cette voie, la meilleure formation est sans doute le bac pro productions horticoles spécialité productions florales.[...]

Bac Pro Conseil Vente en Produits de Jardin

Pour allier le goût de tout ce qui touche au jardinage et la rencontre avec une clientèle avide de conseils, rien de tel que de préparer le bac pro conseil-vente en produits de jardin.[...]

Les lieux d’exercice

La profession de fleuriste ne s’exerce plus uniquement dans les petits commerces ou sur les marchés comme ce fut longtemps le cas. Le fleuriste oeuvre en jardinerie, dans les rayons spécialisés des grandes surfaces, dans les galeries marchandes. L’augmentation constante des boutiques franchisées développe les possibilités de s’établir comme fleuriste à son compte. C’est également une opportunité d’augmenter des revenus qui, il faut bien le reconnaître, sont plutôt bas quand on exerce en tant que salarié.

L’évolution de carrière

Devenir fleuriste peut être le début d’une carrière dans le domaine floral ne se limitant pas à la composition et à la vente de bouquets. Ainsi le bac pro productions horticoles spécialité productions florales conduit à travailler en entreprise horticole tant comme salarié qu’à son propre compte.

Pour qui souhaite toucher au jardinage d’une manière plus générale, il est possible de préparer un bac pro conseil-vente en produits de jardin permettant de devenir vendeur spécialisé en jardinerie ou responsable de rayon. Pour les titulaires du bac, le BTSA productions horticoles représente l’opportunité d’exercer dans diverses structures horticoles et le BTSA Technico-Commercial jardin et végétaux mène à des débouchés très intéressants de par la double compétence qu’il représente.


Lancer la conversation. Poster un commentaire