CAP Fleuriste

L’amour des fleurs et l’absence d’allergie au pollen sont certes indispensables pour être fleuriste mais insuffisants. Savoir sélectionner les fleurs chez le grossiste, connaître le taux d’humidité et la température nécessaires à leur entreposage et les soins à prodiguer aux végétaux passent par des connaissances en botanique qui ne s’improvisent pas. Le but du CAP fleuriste est d’enseigner ce savoir.

La formation

La formation CAP fleuriste est accessible aux élèves issus d’une classe de 3ème. Elle s’étend sur une durée de deux ans mais les élèves déjà titulaires d’un autre CAP ou d’un diplôme supérieur peuvent l’effectuer en 1 an (ils sont alors dispensés de l’enseignement général). Elle peut se faire en formation initiale ou en apprentissage par le biais du CAP fleuriste en alternance.

Documentation

Dans le cadre de la formation initiale, elle s’effectue en lycée professionnel ou agricole. Chaque établissement établit son propre programme mais il s’appuie impérativement sur le référentiel répertoriant les compétences et savoir-faire indispensables pour obtenir la certification.

Le programme

Il s’agit plus précisément des connaissances exigées par le référentiel, portant sur les domaines suivants.

  • Botanique : cellule ; tissus ; différentes parties d’un végétal ; pollinisation ; nutrition ; classification ; maladies ; insectes.
  • Technologie et environnement professionnel : métier ; environnement professionnel ; matière d’oeuvre ; connaissances nécessaires à la mise en oeuvre des techniques ; techniques de base ; santé et environnement.
  • Dessin d’art appliqué à la profession : savoirs fondamentaux ; observation, représentation, expression ; principes d’organisation ; notions d’art floral.
  • Vente : bases de la communication orale et écrite ; acteurs de la vente ; déroulement d’une vente ; opérations à caractère administratif.
  • Accompagnement de la vente : information du client ; services à la clientèle ; fichier clients ; réclamations ; maintien de l’attractivité ; normalisation et étiquetage ; concurrence.
  • Environnement juridique, économique et social : démocratie, citoyenneté, institutions politiques ; environnement économique des activités professionnelles ; environnement juridique et social.

La formation comporte également 16 semaines de stage en milieu professionnel réparties au mieux en plusieurs périodes.

La certification

Elle s’effectue par contrôles continus en cours de formation et épreuves ponctuelles.

1) Epreuve EP1 – Pratique professionnelle en atelier de production – coefficient 12 dont 1 pour la vie sociale et professionnelle

  • Contrôles en cours de formation
    • Evaluation en établissement de formation (140 points)
    • Evaluation des acquis professionnels en entreprise (60 points)
  • Epreuve ponctuelle pratique (2h30) et écrite (3h15)
  • Vie sociale et professionnelle
    • Evaluation en cours de formation (écrit + pratique)
    • Epreuve ponctuelle écrite (1h)

2) Epreuve EP2 – Pratique de la vente-conseil en magasin – Coefficient 4

  • Contrôles en cours de formation
    • Evaluation en établissement de formation (40 points)
    • Evaluation des acquis professionnels en entreprise (40 points)
  • Epreuve ponctuelle pratique et orale (1h15)

3) Epreuve EG1 – Français et Histoire-Géographie – Coefficient 3

  • Contrôles en cours de formation (Français = écrit, Histoire-Géographie = oral à partir d’un dossier)
  • Epreuve ponctuelle (2h + 15 mn) ; Français = écrit, Histoire-Géographie = oral à partir d’un dossier

4) Epreuve EG2 – Mathématiques / Sciences – Coefficient 2

  • Contrôles en cours de formation (écrit + oral pour chaque matière)
  • Epreuve ponctuelle (écrit pour chaque matière)

5) Epreuve EG3 – Education physique et sportive – Coefficient 1

  • Contrôles en cours de formation
  • Epreuve ponctuelle

6) Epreuve facultative : langue vivante

  • Epreuve ponctuelle orale (20 mn + 20 mn de préparation)

D) Débouchés

Le titulaire du CAP fleuriste peut accéder directement à la vie active en tant que salarié dans un magasin, dans une entreprise de décoration ou au rayon spécialisé d’une grande surface.

Il peut également opter pour une poursuite d’études en préparant le BP fleuriste, le Bac pro productions horticoles ou le Bac pro vente en produits de jardin.


Lancer la conversation. Poster un commentaire